VOTRE PEAU

Le processus de vieillissement de la peau

La peau a son propre cycle de renouvellement. Les cellules cutanées se régénèrent continuellement au niveau de la couche la plus profonde et se déplacent vers la surface de la peau pour y remplacer les vieilles cellules. Mais, plus on vieillit, plus le taux de renouvellement cellulaire ralentit, ce qui provoque des changements dans l'état de la peau.

Le cycle des cellules cutanées

 

Chez les peaux jeunes, les cellules cutanées ont besoin d'environ 28 jours pour atteindre la surface. Mais les peaux plus matures, elles, ont besoin de plus de temps. La peau accumule davantage de cellules mortes parce que leur renouvellement est moins rapide. Le temps que met une cellule cutanée pour atteindre la surface dépend de divers autres facteurs également, comme l'exposition aux rayons UV, le manque de sommeil et la nutrition, des éléments qui contribuent tous à un taux de renouvellement des cellules moins rapide.

Une peau plus jeune

Non seulement le cycle de renouvellement des cellules cutanées est plus rapide chez les peaux jeunes, mais le pigment appelé la mélanine, qui donne sa couleur à la peau, est également distribué de manière plus uniforme, créant un teint de peau unifié. La barrière d'hydratation naturelle située dans la couche superficielle de la peau agit efficacement pour hydrater la peau et empêcher la perte d'eau. Cette barrière ainsi que les fibres protéiques de collagène, de fibrilline et de fibronectine élastine, donnent un teint lisse, ferme et souple à la peau.

La peau à 40 ans

À la quarantaine, le processus de régénération de la peau continue à ralentir davantage. De nombreuses années d'exposition aux agressions externes commencent à laisser leurs traces sur la peau, causant des dommages au niveau de l'élastine, du collagène, de la fibrilline et de la fibronectine qui permettent de garder une peau ferme et souple. Les ridules et rides profondes, un teint irrégulier et une perte de fermeté deviennent plus visibles.

La peau à 30 ans

Quand on atteint la trentaine, le cycle de renouvellement des cellules cutanées commence à ralentir, la peau est de moins en moins capable de se régénérer et de se défendre. Les facteurs de stress externes et internes exercent un effet plus important sur la peau, l'exposition cumulée aux UV rend le teint plus irrégulier et la peau peut présenter les premiers signes du vieillissement : fines ridules, rides et perte d'éclat.

La peau après la ménopause

La baisse des niveaux d'hormones qui accompagne la ménopause fragilise la peau. La peau est plus fine et ses niveaux de collagène commencent à baisser, ce qui peut provoquer le relâchement de la peau. Elle présente également un mécanisme de défense affaibli contre les rayons UV, rendant la peau plus sensible aux taches brunes. Les glandes sébacées n'agissent plus aussi bien et la barrière d'hydratation perd en efficacité ; la peau est souvent déshydratée et peut être sensible. Le taux de renouvellement des cellules cutanées est beaucoup moins rapide qu'auparavant, ce qui peut rendre la peau terne.

Grâce à notre savoir-faire et à une bonne compréhension des différents stades que traverse la peau au cours d'une vie, nos gammes ont été spécialement formulées pour agir avec votre peau, cibler les problèmes cutanés liés à l'âge et faire ressortir le meilleur de la peau quel que soit son âge.

Découvrez les secrets de la peau

Saviez-vous que la peau est l'organe du corps le plus grand ? Elle se compose de trois couches principales, chacune d'entre elles disposant de fonctions multiples :

  • L'épiderme, la couche la plus superficielle, représente une barrière imperméable et protège le corps des agressions externes.
  • Le derme, la couche intermédiaire, donne sa structure à la peau, régule la température et apporte les nutriments essentiels à l'épiderme.
  • L'hypoderme, la couche la plus profonde, agit en tant qu'isolant et joue le rôle d'amortisseur pour protéger les organes internes.

L'épiderme

L'épaisseur de la couche superficielle varie : la peau du contour des yeux peut ne pas dépasser 0,5 mm, tandis qu'elle peut avoir une épaisseur de 1,5 mm sur les paumes des mains et sur la plante des pieds. L'épiderme consiste principalement en des cellules cutanées appelées kératinocytes, qui défendent la peau des dommages dus à l'environnement comme les rayons UV, la pollution et les bactéries. Ces cellules cutanées constituent également une barrière d'hydratation qui empêche la perte d'eau excessive. Les nouvelles cellules cutanées sont générées dans les couches inférieures et rejoignent continuellement la surface pour remplacer les vieilles cellules cutanées qui meurent progressivement. Vous découvrirez plus d'informations sur le déplacement des cellules cutanées en cliquant ici Votre teint est défini par des cellules appelées les mélanocytes, qui produisent le pigment appelé mélanine et qu'on retrouve également dans l'épiderme.

L'hypoderme

Il s'agit de la couche la plus profonde et parfois, elle n'est plus vraiment considérée comme faisant partie de la peau. Elle est principalement constituée de graisse et agit en tant qu'isolant thermique tout en protégeant l'organisme. Cette couche graisseuse de tissu conjonctif est ce qui connecte le reste de la peau aux os et aux organes internes.

Le derme

Le derme est la couche la plus épaisse et est constitué principalement de tissu conjonctif qui donne sa structure et son élasticité à la peau via les fibres protéiniques appelées collagène, élastine, fibrilline et fibronectine. C'est un peu comme un tricot aux mailles serrées ou les ressorts d'un matelas qui gardent la peau ferme même lorsqu'elle est tirée ou tendue. Le derme contient également des vaisseaux sanguins qui envoient des nutriments jusque dans l'épiderme. Les follicules pileux, les glandes sudoripares, qui régulent la température, et les glandes sébacées, qui renforcent les propriétés imperméables de la peau, se trouvent également dans le derme.